Appel du 8 mars 2019 : « omnisports pour elles ! »

Nous sommes des femmes, des femmes engagées dans le sport. Pas n’importe quel engagement : nous avons fait le choix de nous investir comme dirigeantes dans un club omnisports.

Cet engagement corrobore nos valeurs : au plus proche des gens, de leurs difficultés, de leurs demandes, de leurs besoins, de leurs aspirations ; au plus proche des territoires, des obstacles à lever, de leurs potentiels, de ce que le sport peut leur apporter ; au carrefour de la tradition disciplinaire et d’un espace global d’émancipation et de création, de développement individuel et collectif…

« L’omnisports », forme transversale pour proposer le sport sous tous ses aspects correspond aux demandes multiformes qui émergent aujourd’hui. Il s’adapte, se renouvelle et innove.

Nous lançons cet appel ce 8 mars, journée internationale des droits des femmes.

Notre but est bien sûr de toujours plus dénoncer et combattre les inégalités que les femmes continuent de subir dans le sport comme dans les autres secteurs de la société. Nous portons aussi que l’arrivée massive de pratiquantes féminines, la présence de femmes lors de spectacles sportifs, la place prise par des dirigeantes, comme nous, avec d’autres contraintes, d’autres visions aussi, ont fait évoluer la pratique sportive, le modèle associatif, le rapport au sport, les représentations dominantes.

Là réside une clé pour lutter contre toutes les discriminations. Ces femmes sont l’illustration que cela bouge dans le sport, que cela doit bouger encore, et qu’il faut que ces initiatives soient prises en compte à la hauteur du décalage qui existe entre les besoins et les réponses apportées.

Nous voulons ainsi témoigner, nous rassembler, dans nos diversités, et agir : il est grand temps de donner une place – ni aux dépends, ni en rivalité mais parmi ce qui existe et a fait ses preuves : le mouvement sportif institué, vertical, très masculin aussi- de donner une place donc, à ce sport transversal, multiforme, du quotidien et de la proximité. Il le mérite, il a besoin d’air, de moyens, de reconnaissance. Ses actrices, dont nous sommes, doivent être davantage entendues, écoutées, pour le sport et son avenir. Nous sommes disponibles pour y travailler.

Appel du 8 mars 2019 : "Omnisports pour elles !"

Nous sommes des femmes, des femmes engagées dans le sport. Pas n’importe quel engagement : nous avons fait le choix de nous investir comme dirigeantes dans un club omnisports.

Cet engagement corrobore nos valeurs : au plus proche des gens, de leurs difficultés, de leurs demandes, de leurs besoins, de leurs aspirations ; au plus proche des territoires, des obstacles à lever, de leurs potentiels, de ce que le sport peut leur apporter ; au carrefour de la tradition disciplinaire et d’un espace global d’émancipation et de création, de développement individuel et collectif...

« L’omnisports », forme transversale pour proposer le sport sous tous ses aspects correspond aux demandes multiformes qui émergent aujourd’hui. Il s’adapte, se renouvelle et innove.

Nous lançons cet appel ce 8 mars, journée internationale des droits des femmes.

Notre but est bien sûr de toujours plus dénoncer et combattre les inégalités que les femmes continuent de subir dans le sport comme dans les autres secteurs de la société. Nous portons aussi que l’arrivée massive de pratiquantes féminines, la présence de femmes lors de spectacles sportifs, la place prise par des dirigeantes, comme nous, avec d’autres contraintes, d’autres visions aussi, ont fait évoluer la pratique sportive, le modèle associatif, le rapport au sport, les représentations dominantes.

Là réside une clé pour lutter contre toutes les discriminations. Ces femmes sont l'illustration que cela bouge dans le sport, que cela doit bouger encore, et qu'il faut que ces initiatives soient prises en compte à la hauteur du décalage qui existe entre les besoins et les réponses apportées.

Nous voulons ainsi témoigner, nous rassembler, dans nos diversités, et agir : il est grand temps de donner une place – ni aux dépends, ni en rivalité mais parmi ce qui existe et a fait ses preuves : le mouvement sportif institué, vertical, très masculin aussi- de donner une place donc, à ce sport transversal, multiforme, du quotidien et de la proximité. Il le mérite, il a besoin d’air, de moyens, de reconnaissance. Ses actrices, dont nous sommes, doivent être davantage entendues, écoutées, pour le sport et son avenir. Nous sommes disponibles pour y travailler.

**votre signature**

Partager avec vos amis: