Relevons la tête ! / lancement de la saison 4

Nanterre se mobilise contre les violences faites aux femmes

L’ONU propose 16 journées d’action contre les violences faites aux femmes; une campagne internationale du 25 novembre (Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes) au 10 décembre (journée des droits humains). Initiée en 1991, cette campagne permet d’agir de manière pour la prévention et l’élimination des violences contre les femmes et les filles partout dans le monde.

Des actrices locales vous proposent d’en débattre

PROJECTIONS
PAPICHA

Du mercredi 6 au mardi 19 novembre – au cinéma Les Lumières*
Film réalisé par Mounia Meddour (2019, 1h45)
Alger, années 90. Nedjma, 18 ans, étudiante habitant la cité universitaire, rêve de devenir styliste. A la nuit tombée, elle se faufile à travers les mailles du grillage de la Cité avec ses meilleures amies pour rejoindre la boîte de nuit où elle vend ses créations aux  » papichas « , jolies jeunes filles algéroises. La situation politique et sociale du pays ne cesse de se dégrader. Refusant cette fatalité, Nedjma décide de se battre pour sa liberté en organisant un défilé de mode, bravant ainsi tous les interdits.
*Cinéma Les Lumières, 49 rue Maurice Thorez, 92000 Nanterre
Tarif unique 6€

SOIREE EXPO DEBAT
STOP AUX VIOLENCES FAITES AUX FEMMES !
Mercredi 20 novembre – à l’Agora, maison des initiatives citoyennes de la ville de Nanterre
19h Vernissage
Vernissage des expositions « Bravas » et « Femmes » en présence de deux artistes peintres : Flor Mora et Émilie Bargs. A travers leurs oeuvres engagées, ces deux artistes peintres questionnent la représentation du corps des femmes et sa perception dans notre société. Femmes engagées et sensibles, elles dénoncent grâce à leur art les violences faites aux femmes.
19h30 Débat
Regard sur les violences faites aux femmes.
Sensibilisation sur la gravité de la situation et débat sur les solutions et les actions à mener pour ne plus laisser faire. En présence des représentantes locales du collectif #NousToutes, d’Anne-Charlotte Jelty directrice du Cidff 92 et de Myassa Messaoudi, militante féministe de l’association APEL Egalité et autrice du livre « C’est mon choix » disent les femmes soumises (éditions Koukou).

Venez nombreux, vous découvrirez l’ensemble de la programmation de l’édition 2019 !

13 novembre 2019 à Saint-Ouen (93) Féminisme & Pop culture : Démocratisation ou féminismewashing ?

Le féminisme est-il une tendance marketing comme une autre ? Quel est l’impact de la pop-culture (des séries notamment) sur la démocratisation du féminisme ? Ces questions seront posées à des chercheuses lors de la première « causerie » du Centre Hubertine Auclert.

Mercredi 13 novembre 2019 19H00 – 21H00

Commune Image, 8 rue Godillot, Saint Ouen 93400

Les intervenantes :

  • Sarah Sépulchre, professeure en communication à l’UCLouvain, spécialisée sur les gender studies, les « culture studies », et les séries.
  • Hélène Breda, chercheuse sur la représentation des identités culturelles dans l’audiovisuel et les médias, les mobilisations féministes et les « fan studies ».
  • Marine Spaak, bloggeuse, illustratrice, autrice de la BD « Sea, sexism and sun ».

Voir le site de l’organisateur

S’inscrire

Rennes, 3 décembre 2019 Femmes vulnérables et pratiques sportives

Dans le cadre des mardis de l’Egalité, conférence de Gaëlle Sempé, Maîtresse de conférences, Université Rennes 2, Laboratoire VIPS2,  3 décembre 2019, 17 h 30 – 19 h 30

Comment peuvent-elles être sportives quand rien n’est moins évident, urgent et/ou prioritaire ? Si pratiquer un sport revient pour certaines fractions de la population à s’épanouir et s’établir dans la société, cela peut, depuis les lisières, relever du champ de l’impossible. Par leur rapport au corps, leur distance au sport, leurs difficultés à y accéder, à y adhérer et à profiter de ses prétendus bienfaits, des femmes détenues, des jeunes filles de quartiers populaires et des femmes du voyage traduisent plus foncièrement un rapport au monde, pour certaines désaffilié, pour d’autres vulnérable, pour beaucoup sexué et sexuant.

« Elle ne se sent pas bien au sport… Je lui dis que moi aussi je suis grosse, mais que depuis que je viens, je suis plus souple quand même ! Que même si elle est vieille, c’est bien, sinon sa peau va tomber » (femme détenue, 28 ans).

Pour s’inscrire

Les Mardis de l’égalité sont un cycle de conférences de sensibilisation sur les questions d’égalité. Une fois par mois, ces conférences font intervenir des expert·e·s sur ces questions.

La conférence est filmée et diffusée en direct sur le Campus Mazier – Université Rennes 2 à Saint-Brieuc. Elle sera ensuite visible sur L’aire d’u – Université Rennes 2.

12 décembre, Hérouville Saint Clair (14) Balance ton sport ?

Rapport Homme / Femme dans le sport

Jeudi 12 décembre 2019 de 10h à 16h30

au pôle animation jeunesse, avenue de Bruxelles 14200 Hérouville Saint Clair

Egalité, stéréotypes, mixité, discrimination : faire bouger les représentations sur le sport féminin

théâtre forum, repas, ateliers partagés…

pour s’inscrire

des informations : cdos14@orange.fr

Femix’Sports : accorder le futur des instances sportives au féminin

(Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport)

L’association Femix’Sports promeut la mixité dans le sport. Elle a ainsi créé un dispositif pour accompagner les femmes vers les plus hauts postes des fédérations en vue des élections de l’olympiade 2020-2024, avec plusieurs partenaires dont la Française des Jeux.

Depuis 20 ans, l’association Femix’Sports s’engage dans la promotion de la place des femmes dans le sport. Favoriser l’accès des pratiquantes aux différentes disciplines et aux formations d’arbitres, améliorer la médiatisation ainsi que sensibiliser aux violences faites aux femmes font partie de ses missions. Plus récemment, c’est l’axe « accès aux responsabilités » qui a connu un coup d’accélérateur, par la création de modules de formation et d’accompagnement dont un pour les hauts potentiels féminins, en partenariat avec la Française des Jeux.

Se préparer à la nouvelle olympiade
Une statistique revient souvent, une seule femme est présidente d’une fédération olympique : Isabelle Lamour à la Fédération française d’escrime. Beaucoup trop peu pour Femix’Sports qui vise la mixité. Depuis maintenant 4 ans, l’association a lancé des programmes de formation/accompagnement dénommés « réussir en mixité », destinés aux femmes afin de les aider à atteindre un poste de dirigeante, avec le soutien du ministère des Sports. Le développement du potentiel individuel et l’amélioration de la capacité à travailler en équipe font partie des axes traités. « Il n’existait pas de modules conçus pour déclencher des vocations chez les femmes », indique Marie-Françoise Potereau, présidente de Femix’Sports.

La présence des femmes aux postes de dirigeantes en chiffres :
11 présidentes de fédération sportive, soit 10,3 %. 1 femme à la tête d’une fédération française d’un sport olympique, celle d’escrime, sur 31
3 présidentes de CROS (sur 13 en France) en Bourgogne-Franche-Comté, Bretagne et Île-de-France
14 directrices techniques nationales
30 % de femmes dans les bureaux exécutifs
34,78 % de femmes dans les conseils d’administration
614 femmes, issues de 19 fédérations, ont bénéficié du dispositif « réussir en mixité »

Retrouvez l’article en intégralité en cliquant sur le lien suivant : https://www.sportmag.fr/multisports/femixsports-accorder-le-futur-des-instances-sportives-au-feminin/?fbclid=IwAR3rptR44icyMtaHO1IOiqXBxxNxedlBglwviB3oZS0cbrwmxcj9UzQmFMA

Formation « Je favorise l’égalité entre les femmes et les hommes, les filles et les garçons… »

Le Conseil départemental de la Gironde organise des sessions « rendez-vous des bénévoles » qui consistent à former des bénévoles, dirigeants ou non, du milieu associatif. La Fédération Française des Clubs Omnisports (FFCO) est partenaire et intervient donc sur plusieurs sujets dont « Je favorise l’égalité entre les femmes et les hommes, les filles et les garçons dans mon association et lutte contre les stéréotypes de genre« .

La formation aura lieu le 19 novembre de 18h à 21h à Lormont, près de Bordeaux. Cette séance gratuite est ouverte aux associations girondines sur inscription. Ce temps de réunion sera propice aux échanges afin d’alimenter le débat sur l’égalité de genre.

Pour plus d’information, contactez-nous à gironde@ffco.org .

 

La 4 ème édition d’Au Tour d’Elles, le Tour cycliste féminin 2019 de Nouvelle-Calédonie

La 4e édition du Tour féminin cycliste « Au Tour d’Elles » de Nouvelle-Calédonie a débuté ce dimanche 20 octobre et ce jusqu’à samedi 26 octobre 2019, en même temps que le 49e Tour cycliste masculin « Air France » de Nouvelle-Calédonie.

Les distances sont adaptées aux féminines pour que toutes puissent participer à leur choix de 1 à 8 étapes. Le classement se fera aux points et non au temps cumulé.

Au Tour d’Elles est un collectif né autour d’une idée, permettre aux féminines de participer au Tour Cycliste de Nouvelle-Calédonie !
A l’origine, ce sont 5 féminines issues du triathlon, ayant testé pour certaines les courses cyclistes du Caillou, qui se sont retrouvées pour mettre en œuvre ce challenge.

Elles ont rapidement obtenu l’appui du CRCNC (Comité Régional de Cyclisme de Nouvelle-Calédonie) organisateur du Tour cycliste masculin. Ainsi « le 1er Tour cycliste féminin de Nouvelle-Calédonie-Au Tour d’Elles » a vu le jour en même temps que le 46e Tour cycliste de NC.

Pour plus de renseignements, consultez leur site internet : http://club.quomodo.com/au-tour-d-elles/

 

28 juin : les sportives actives ensemble

À l’occasion de la Coupe du monde 2019, Le Collectif « Les Sportives » souhaite agir en réunissant des figures sportives engagées qui œuvrent en faveur du sport au féminin.

Nous concernant, nous sommes 4 femmes engagées et passionnées d’art et de sport :

 Tatiana MARQUES GREGORIO, joueuse de handball (Brésil), consultante et organisatrice d’événements, fondatrice de l’association DEP (pour l’accès à la culture et au sport) ;

 Marame KANE, artiste engagée et co-présidente d’une association de défense des droits humains;

 Léa BUET, ancienne judokate internationale, fondatrice et présidente de l’association ADJIME PARTAGE TA PASSION (développement du sport et de l’éducation au Sénégal et en France);

 Marielle PRUVOST, ingénieure en génie civil, professeure de judo, ancienne judokate internationale, fondatrice et présidente de l’association SAIZEN (promotion des droits et de l’insertion professionnelle des sportives et sportifs);

Notre rencontre a un dénominateur commun : promouvoir l’accès au sport et à la culture pour toutes et tous. Nous avons rencontré sur notre chemin une multitude de préjugés et de barrières sur fond de sexisme entre-autres (ce qui ne nous a pas stoppé dans nos différents projets) mais aussi une multitude de personnes engagées et positives, dont nous nous inspirons.

La vision du Collectif : déconstruire les préjugés, donner des moyens d’émancipation, d’expression et briser l’isolement avec comme vecteur commun le sport quel qu’il soit ! Par l’exemple et l’action, par et pour toutes les femmes sans distinction d’âge, de palmarès sportif, de classe sociale, d’origine ethnique, d’identité de genre, d’orientation sexuelle.

Avec toute cette énergie portée par la Coupe du Monde, nous souhaitons profiter de cet engouement pour rassembler des personnalités engagées, et célébrer le sport (et le foot) au féminin, au cœur de Paris.

Le déroulé de la soirée (à la Dame de Canton, 75013 Paris):

 une conférence/débat pour éveiller les consciences et les esprits (sur la péniche)

 Puis le match des Quarts de finale de foot en direct (sur les quais)

 Et après, bien évidemment la 3ème mi-temps pour unir et renforcer les liens (DJ Set sur la péniche).

Nous comptons pour l’évènement :

 cinq sportives de haut niveau: en sports individuels et collectifs, joueuses professionnelles et/ou internationales

 un journaliste

 une entrepreneuse.

Continuer la lecture de « 28 juin : les sportives actives ensemble »